Prévenir, repérer et résoudre un problème de mérule

La mérule est un champignon qui peut anéantir votre investissement immobilier à lui seul. En effet, il va s’attaquer à la charpente et demandera des sommes colossales pour être traité.

S’il se développe, vous devrez payer des factures de l’ordre de centaines de milliers d’euros pour vous en débarasser. C’est sans doute l’un des pires pièges quand on achète un bien ancien.

Nous allons vous présenter ce danger terrible et comment vous en prémunir.

Identifier la mérule

D’abord, la base est de chercher visuellement si les problèmes d’humidités où le champignon pourrait se trouver. Vous pouvez utiliser un petit appareil pour mesurer l’humidité, qui vous sera utile en plus d’une occasion.

Un des indices de sa présence est une poussière rouge (les spores) dégagée par le champignon. Il libère également une odeur de moisi.

Si vous ne voyez pas l’énorme champignon rougeatre surgir, vous pouvez aussi le repérer sur les pierres.

Il se manifeste par la présence de filaments noirs qui forment une arborescence.

Néanmoins, gardez en tête que le champignon peut se cacher dans les murs et attendre son heure. Faire un diagnostic professionnel peut s’imposer si vous êtes dans une zone à risque.

Résoudre un problème de mérule

Pour éliminer la mérule dans une maison, plusieurs étapes sont nécessaires. Tout d’abord, il faut réduire l’excès d’humidité, qui peut provenir de la condensation, d’infiltrations d’eau ou de remontées capillaires du sol. Des travaux d’assainissement peuvent être nécessaires pour résoudre ce problème.

Ensuite, il est important d’assécher la maison en améliorant la ventilation, le chauffage ou en utilisant des déshumidificateurs. L’injection de résine dans les murs est une autre option pour réduire l’humidité. La prévention de la mérule passe par une bonne ventilation et une aération régulières, car elle ne survit pas longtemps dans un environnement où l’humidité est inférieure à 22 %.

Les matériaux infectés par la mérule doivent être réparés ou remplacés par des professionnels, en intervenant au niveau du sol, des murs et de toutes les parties contenant de la cellulose, comme le bois, les revêtements muraux en papier ou en tissu et les lambris. Dans les cas d’infestation importants, il peut être nécessaire de démonter des poutres porteuses ou l’ossature d’un plancher.

En plus de l’assèchement, des traitements fongicides sont utilisés pour accélérer l’élimination de la mérule et empêcher sa prolifération.

Ces produits chimiques doivent être manipulés avec précaution par un professionnel. Ils peuvent être injectés ou pulvérisés sur les matériaux infectés, qui peuvent être préalablement passés au chalumeau.

Les travaux peuvent être extrêmement chers. Dans la vidéo ci-dessus, l’infestation des fondations d’une maison portait la facture à plus de 200 000€. Un début de mérule dans la toiture peut couter immédiatement plusieurs milliers d’euros. Et si la toiture est à refaire, comptez débourser jusque 70 000€.

Prévenir l’apparition de la mérule

Vous l’aurez deviné, il est important de vous prémunir contre ce champignon lignivore en adoptant plusieurs bonnes pratiques.

D’abord, prenez très au sérieux la question de l’humidité chez vous, notamment en faisant attention à la présence d’un point de rosée (un point où l’humidité ambiante se condense et devient liquide) dans votre isolant.

Ensuite, faites attention aux infiltrations d’eau : vos parois doivent être impeccables ! L’une des infestations de la vidéo résulte d’un petit espace dans la toiture et aurait pu infester toute la charpente. Il faut peu de choses. Évidemment soyez certains de votre tuyauterie : la mérule adore les canalisations qui fuient.

Enfin, un professionnel peut appliquer un traitement chimique pour limiter les dégats.