La rénovation de salle de bain : la pièce la plus chère de la maison ?

La salle de bains est une salle importante qu’il faut quasi-systématiquement rénover quand on achète une habitation ancienne. C’est aussi la pièce qui coute le plus cher. La réfection de la plomberie peut notamment coûter très cher, de l’ordre de plusieurs milliers d’euros.


La salle de bains est la pièce la plus chère à rénover. Malheureusement, c’est aussi une pièce qu’il faut rénover de manière quasi-systématique quand on achète une maison ancienne. En effet, d’une part la mode et les matériaux ont énormément changé et d’autre part c’est une pièce qui se dégrade rapidement si elle n’est pas entretenue. Or, c’est aussi une pièce cruciale : une fuite d’eau peut avoir des conséquences terribles pour votre maison.

Vous allez donc devoir la rénover. Voici un guide pour vous accompagner dans ce projet. Nous allons vous présenter :

  • Quoi rénover dans la salle de bain
  • Comment préparer et planifier le chantier
  • Les considérations à avoir quand on conçoit sont projet : accessibilité, sécurité et optimisation de l’espace
  • Les matériaux à choisir

Nous finirons par un exemple chiffré.

Quoi rénover dans la salle de bain ?

Il y a différents travaux à réaliser dans une salle de bain. De loin, cela peut sembler un peu confus, voici donc une synthèse qui vous permettra d’y voir plus clair.

Travaux de démolition

La première étape concrète de la rénovation est souvent la démolition de l’existant. Cela peut inclure :

  • Retrait des anciens équipements sanitaires : baignoire, lavabo, toilettes, etc.
  • Démontage des revêtements muraux et de sol : carrelage, faïence, parquet, etc.
  • Démolition de cloisons : si vous prévoyez de réorganiser l’espace en modifiant la disposition des pièces.

La démolition doit être effectuée avec soin pour éviter d’endommager les structures existantes et les installations de plomberie ou d’électricité qui pourraient être réutilisées.

Travaux de gros oeuvre

Les travaux de gros œuvre sont fondamentaux pour préparer la base sur laquelle sera réalisée toute la rénovation :

  • Création ou modification de cloisons : pour redéfinir l’espace en fonction de la nouvelle disposition souhaitée.
  • Reprise de la plomberie : modification ou ajout de tuyauteries pour les nouveaux équipements sanitaires.
  • Révision de l’électricité : installation ou modification des circuits électriques pour les éclairages, les prises et les équipements électriques.

Ces travaux doivent être réalisés par des professionnels qualifiés pour garantir la conformité aux normes en vigueur et la sécurité de l’installation.

Travaux d’isolation et de ventilation

Une bonne isolation et une ventilation adéquate sont essentielles pour le confort et la durabilité de votre salle de bains :

  • Isolation thermique et phonique : mise en place de matériaux isolants pour améliorer le confort thermique et réduire les nuisances sonores.
  • Système de ventilation : installation ou amélioration de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) pour prévenir l’humidité et les moisissures.

Pose de revêtements

Le choix des revêtements de sol et de mur joue un rôle crucial dans l’esthétique et la fonctionnalité de la salle de bains :

  • Revêtements de sol : carrelage, parquet résistant à l’humidité, vinyle, etc.
  • Revêtements muraux : faïence, carrelage, peinture spéciale salle de bains, panneaux décoratifs, etc.

Les revêtements doivent être résistants à l’humidité et faciles à entretenir.

Installation des équipements sanitaires

L’installation des nouveaux équipements sanitaires est une étape clé :

  • Baignoire ou douche : installation de douches à l’italienne, baignoires classiques ou balnéo.
  • Lavabos et meubles de salle de bains : pose de vasques, plans de travail et rangements adaptés.
  • Toilettes : installation de WC suspendus ou classiques.

Ces équipements doivent être choisis en fonction de l’espace disponible et de vos préférences esthétiques et fonctionnelles.

Travaux de finition

Les finitions sont les touches finales qui donnent tout son charme à votre salle de bains :

  • Peinture et décoration : choix des couleurs, des accessoires décoratifs et des miroirs.
  • Éclairage : installation de luminaires adaptés pour créer une ambiance agréable et fonctionnelle.
  • Accessoires : pose de porte-serviettes, porte-savons, étagères, etc.

Les finitions doivent être soignées pour garantir un résultat esthétique et durable.

Préparer et planifier le chantier

La première étape consiste à évaluer vos besoins spécifiques. Posez-vous les bonnes questions : qui utilisera la salle de bains et quelles sont les habitudes d’utilisation de chaque membre de la famille ? Par exemple, une famille nombreuse avec des enfants aura des besoins différents de ceux d’un couple de retraités. Pensez également aux fonctionnalités que vous souhaitez intégrer, comme une douche à l’italienne, une double vasque ou des espaces de rangement supplémentaires.

Ensuite, identifiez les contraintes liées à l’espace disponible. Prenez des mesures précises et analysez la disposition actuelle de la salle de bains. Cela vous aidera à comprendre les limites physiques et à concevoir un agencement fonctionnel. Vérifiez également l’état des installations de plomberie et d’électricité, car des modifications importantes pourraient être nécessaires. Enfin, définissez un budget réaliste et prévoyez une marge pour les imprévus, car les projets de rénovation peuvent souvent révéler des surprises.

Budget et Financement

Une fois vos besoins et contraintes clairement définis, établissez un budget détaillé. Ce budget doit inclure les coûts des matériaux, de la main-d’œuvre, des équipements et des frais divers tels que les permis et le transport. Demandez plusieurs devis auprès de différents artisans pour comparer les prix et les prestations, ce qui vous aidera à éviter les mauvaises surprises financières.

Explorez différentes sources de financement pour votre projet. Si vous disposez d’économies suffisantes, c’est l’idéal. Sinon, envisagez des prêts ou des crédits spécifiques pour la rénovation. Il existe également des aides et des subventions locales ou nationales pour les projets de rénovation énergétique ou l’adaptation des logements pour les personnes âgées ou handicapées. Renseignez-vous auprès des autorités compétentes pour savoir si vous êtes éligible à ces aides.

Planification des travaux

La planification des travaux est cruciale pour garantir le bon déroulement du projet. Établissez un calendrier détaillé qui séquence les différentes phases de la rénovation : démolition, gros œuvre, plomberie, électricité, finitions. Fixez des délais réalistes pour chaque étape et prévoyez des marges pour les imprévus afin de ne pas être pris de court.

Coordonnez les interventions des différents artisans et entreprises impliquées dans le projet. Choisissez des professionnels qualifiés et vérifiez leurs références pour vous assurer de la qualité de leur travail. Désignez une personne responsable de la supervision des travaux et de la communication entre les différents corps de métier. Cette personne jouera un rôle clé dans la gestion du projet et la résolution rapide des éventuels problèmes.

Accessibilité, sécurité et optimisation de l’espace

Quand vous organiserez votre salle de bains, il y a plusieurs considérations que vous devrez intégrer

Accessibilité

Assurer l’accessibilité de la salle de bains est essentiel, notamment pour les personnes à mobilité réduite ou les seniors.

Un accès sans obstacles, des espaces de circulation généreux et des dispositifs d’aide comme les barres de maintien assurent une utilisation confortable et sécurisée pour chacun.

Sécurité

La sécurité dans la salle de bains est primordiale pour prévenir les chutes et autres accidents.

La sécurité est primordiale dans la conception de la salle de bains. Des revêtements de sol antidérapants et un éclairage bien pensé réduisent les risques de chutes et d’accidents. L’installation de dispositifs de contrôle des températures et la suppression des angles vifs contribuent également à créer un environnement sûr et prévenant.

Optimisation de l’espace et fonctionnalité

Chaque centimètre carré compte dans une salle de bains bien conçue.

Des meubles intégrés offrant à la fois rangement et support pour les équipements sanitaires, une douche de plain-pied pour une accessibilité facile, et l’utilisation stratégique d’étagères encastrées et de niches maximisent l’espace disponible tout en améliorant la fonctionnalité au quotidien.

La ventilation : un impératif incontournable

Lors de la rénovation d’une salle de bains, la ventilation joue un rôle critique pour maintenir un environnement sain et confortable.

Les ventilateurs modernes sont équipés de moteurs puissants capables de maintenir un débit d’air adéquat, mesuré en mètres cubes par heure (m³/h), en fonction de la taille de la salle de bains. Certains modèles avancés intègrent des capteurs d’humidité qui ajustent automatiquement la vitesse du ventilateur en fonction des niveaux d’humidité détectés, optimisant ainsi l’efficacité énergétique et la performance globale du système.

En termes de conception, il est crucial de respecter les normes locales et nationales en matière de ventilation mécanique contrôlée (VMC) pour assurer une installation sûre et conforme. Cela implique de s’assurer que le chemin d’évacuation de l’air est dégagé et efficace, afin d’éviter les risques d’obstruction et de garantir une extraction continue de l’humidité.

Quels matériaux choisir ? Résistance à l’humidité et facilité d’entretien

La salle de bains est la salle humide par excellence : vos matériaux ne seront pas exposés à de petites éclaboussures occasionnelle, mais à l’aspersion fréquente de grandes quantités d’eau. C’est une contrainte cruciale dans le choix des matériaux.

Les critères de choix

Plusieurs critères doivent être pris en compte pour choisir les matériaux utilisés dans sa salle de bains.

Tout d’abord, la résistance à l’humidité est primordiale, car la salle de bains est exposée à des conditions constantes d’humidité et de changements de température. Les matériaux tels que la céramique, le grès cérame et le verre trempé sont réputés pour leur capacité à résister à ces conditions tout en conservant leur aspect initial.

La facilité d’entretien est aussi un facteur essentiel. Les surfaces comme le quartz, qui sont non poreuses et résistantes aux taches, nécessitent peu d’efforts pour rester propres et attrayantes. De même, les matériaux comme le métal chromé pour les robinetteries et les accessoires offrent une combinaison parfaite de durabilité et de facilité d’entretien, en plus d’apporter une touche moderne et élégante à votre salle de bains.

La céramique : une solution bon marché, résistante et facile à entretenir

Les carreaux de céramique sont souvent privilégiés pour leur durabilité et leur capacité à résister à l’humidité, en plus d’offrir une large gamme de styles et de couleurs pour répondre à vos préférences esthétiques.

De même, les comptoirs en quartz sont appréciés pour leur résistance aux rayures et aux taches, nécessitant un entretien minimal tout en apportant une touche de sophistication à la salle de bains. Ces matériaux sont non seulement fonctionnels mais aussi esthétiquement agréables, assurant une intégration harmonieuse dans tout type de décor.

Le bois massif : une solution chaude mais chère et risquée

Le bois massif est parfois préféré, notamment pour les meubles et le sol. Néanmoins c’est un matériau en principe sensible à l’humidité : il gonfle et les tanins remontent à la surface. Pour cela, on utilise des bois, particulièrement chers, résistants à l’humidité, comme le teck, l’ipe et le robinier (faux acacia).

Ils ajoutent une dimension naturelle et organique à l’espace tout en étant assez résistantes à l’humidité avec un bon traitement de finition. En combinant ces matériaux avec des robinets et accessoires en acier inoxydable, qui sont à la fois esthétiques et durables, vous créez une salle de bains à la fois fonctionnelle et élégante, adaptée à vos besoins quotidiens et à vos préférences esthétiques.

Le béton ciré : un choix moderne et polyvalent

Le béton ciré est devenu populaire pour son aspect contemporain et sa polyvalence. Il peut être appliqué sur les murs, le sol ou même les comptoirs, offrant une surface lisse et uniforme qui résiste bien à l’humidité une fois correctement scellée. Le béton ciré est disponible dans une gamme de teintes et peut être personnalisé pour correspondre à différents styles décoratifs, du plus industriel au plus minimaliste.

Les carreaux de pierre naturelle : pour une élégance intemporelle

Les carreaux de pierre naturelle, comme le marbre, le granit et le travertin, sont appréciés pour leur beauté naturelle et leur durabilité. Bien que souvent plus coûteux que d’autres options, ils apportent une touche d’élégance et de luxe à n’importe quelle salle de bains. La pierre naturelle nécessite un entretien régulier pour préserver sa beauté et protéger contre les taches, mais elle offre une longévité et une résistance exceptionnelles dans un environnement humide.

Le verre : pour la transparence et la luminosité

Le verre est utilisé de différentes manières dans la salle de bains, notamment pour les cabines de douche, les portes et les accessoires. Il crée une sensation d’espace et de lumière, tout en étant facile à nettoyer et résistant à l’humidité. Le verre trempé est particulièrement prisé pour sa sécurité accrue, sa résistance aux chocs et sa facilité d’entretien, en faisant un choix idéal pour les zones de douche et les parois de séparation.

Exemple chiffré : une rénovation d’une salle de bain de 8m²

Pour évaluer le coût approximatif d’une rénovation de salle de bains de 8m², plusieurs facteurs doivent être pris en compte, notamment les matériaux choisis, la main-d’œuvre, et d’autres coûts associés tels que la plomberie et l’électricité. Voici une estimation générale basée sur des prix moyens :

  1. Matériaux :
    • Carrelage : Environ 30 à 50 EUR par m² pour des carreaux de qualité moyenne à élevée. Pour 8m², cela pourrait coûter entre 240 EUR et 400 EUR.
    • Meubles et accessoires : Le coût varie largement en fonction du style et de la qualité. Pour une salle de bains de taille moyenne, comptez entre 1000 EUR et 3000 EUR pour des meubles de salle de bains (lavabo, meuble sous vasque, miroir, étagères, etc.).
    • Sanitaires : Lavabo, toilettes, robinetterie : entre 500 EUR et 1500 EUR en fonction du modèle et de la marque.
    • Autres matériaux : Comme le verre pour la douche, le béton ciré pour le sol, le bois pour le mobilier : ces coûts peuvent varier grandement en fonction des choix spécifiques.
  2. Main-d’œuvre :
    • Le coût de la main-d’œuvre varie selon la région et le prestataire. Pour une rénovation complète de salle de bains, les coûts peuvent être estimés entre 3000 EUR et 6000 EUR, incluant la démolition, la pose du carrelage, l’installation des sanitaires et des meubles.
  3. Coûts additionnels :
    • Plomberie et électricité : Environ 1000 EUR à 2000 EUR pour des modifications mineures, comme le déplacement des conduites d’eau ou l’installation de nouvelles prises électriques.
    • Finitions et accessoires : Peinture, éclairage supplémentaire, petits accessoires : entre 500 EUR et 1000 EUR.

En totalisant ces estimations, le coût approximatif d’une rénovation de salle de bains de 8m² pourrait varier entre 6000 EUR et 13 000 EUR, selon les choix de matériaux, la complexité du projet et la main-d’œuvre engagée. Il est conseillé de demander des devis détaillés à plusieurs entrepreneurs pour obtenir une estimation précise en fonction de vos besoins spécifiques.

Cette estimation fait de la salle de bains la salle la plus chère à rénover, loin devant la rénovation de cuisine.