Signes de la présence de termites dans le bois: quels symptômes repérer ?

Les termites sont des intrus discrets qui se tapissent dans l’ombre de votre maison. Ils rongent lentement le bois, les fondations et les structures, causant des ravages invisibles jusqu’à ce que les dégâts soient irréparables. Leur voracité peut entraîner des pertes financières importantes et menacer la sécurité de votre habitation. Détecter leur présence à temps est crucial pour éviter une catastrophe.

Les signes évidents de la présence de termites

Il y a plusieurs signes évidents que votre maison est infestée par des termites : les termites elles-mêmes, les galeries, leurs excréments ressemblant à de la sciure

Des … termites. Comment les reconnaître ?

Hé oui, le signe le plus évident est la présence de termites elles-mêmes. Leurs caractéristiques physiques sont facilement reconnaissables. Globalement, elles ressemblent à des fourmis à plusieurs exceptions :

  • Leur couleur est pâle de leur corps est mou
  • La largeur de leur corps est relativement constante
  • Leurs antennes sont droites
  • Elles n’ont pas d’yeux. Elles sont sourdes et aveugles et se repèrent grâce aux phéromones.

Galeries recouvertes de terre

Pour se déplacer, les termites creusent des galeries et les recouvrent d’un mélange de salive et de terre. Elles sont surtout visibles lorsqu’elles montent : cela forme des traces caractéristiques le long de vos murs ou de vos plinthes. On parle souvent de « cordons ».

Attention à ne pas les détruire, vous allez voir que c’est très utile d’avoir ces chemins pour exterminer la colonie.

Des petits trous d’aérations dans la finition

Pour aérer les galleries, les termites laissent des petits trous d’aération, gros comme une tête d’épingle.

Des excréments de termites ressemblant à de la sciure

Les termites laissent des excréments qui ressemblent à de la sciure (logique …)

Les symptômes d’un bois termité

Le bois ayant subi une infestation de termites aura des caractéristiques différentes que vous pourrez reconnaître.

Un bois friable et des galeries feuilletées

Les termites creusent des galeries dans le sens de la longueur. Potentiellement, vous ne les verrez même pas à la surface du bois. C’est une grosse différence avec les larves de capricorne par exemple, qui laissent des trous ronds.

Le bois devient, en outre, friable. Si vous piquez le bois avec un tournevis, il s’enfoncera comme dans du beurre. Meme en grattant à la main vous pouvez en retirer.

Une structure qui s’affaisse

C’est un autre signe qui doit vous alerter : des signes de défaillances mécaniques des supports, comme le toit ou un plancher. S’il s’affaisse, c’est très mauvais signe et cela peut être causé par des termites.

La déformation du bois des portes et fenêtres

Les termites génèrent de l’humidité, qui peut déformer le bois. Cela passera en général inaperçu, sauf pour les menuiseries comme les portes et fenêtres. La déformation pourra en effet les rendre difficiles à ouvrir et fermer.

Le bruit des mandibules et des pas

Les termites, en se déplaçant et en grignotant le bois, produisent un bruit caractéristique qui peut être entendu à l’oreille nus. Si ce n’est pas le cas, il existe un appareil professionnel, une sorte de stétoscope pour murs, qui permet aux professionnels d’entendre leurs mouvements aux tréfonds même de vos murs.

Méthodes pour repérer les termites

Inspecter minutieusement votre maison

Les zones à risques favorisant l’intrusion et la prospération des termites sont les ouvertures et les sources d’eau. Ce sont :

  • Les défauts dans la toiture (tuiles relevées ou cassées). Les chattières peuvent être des zones d’entrée, mais sont importantes pour la ventilation de la toiture.
  • Les pompes à chaleur ou climatiseurs extérieurs
  • Les gouttières défectueuses.
  • Les récupérateurs d’eau de pluie qui débordent souvent.
  • Conduites extérieures défectueuses (raccods, regards)
  • Puisants, puis perdus, assainissement non collectif. Privilégier le tout à l’égout.
  • Les plantes grimpantes
  • Les fissures en façade et le mauvais scellement des pannes de charpente.
  • Souches d’arbre ou présence de bois au sol.

Les pièges à termites pour les repérer

Les pièges a termites peuvent avoir deux objectifs : anéantir ou simplement repérer les termites. Les pièges de repérage sont faciles à faire vous même.

Posez les partout où les termites peuvent prospérer : près de clotures, de bois stocké, de vos haies, de chaque côté de votre maison, si vous avez un cabanon en bois. Si vous êtes à côté d’un bois, mettez un piège à côté.

FAQ : questions courantes

J’ai des termites dans mon jardin, mais pas dans ma maison : dois-je m’inquiéter ?

Si vous avez des termites dans votre jardin, mais pas dans votre maison, vous devez évidemment vous inquiéter. En effet, d’une part votre maison est peut-être infestée sans que vous le sachiez et d’autre part cela veut dire que vous devez mettre en place un système de surveillance, avec des pièges anti-termites. Nous vous recommandons de faire un diagnostic professionnel.

Comment différencier les fourmis volantes des termites ailés ?

Fourmis comme termites volantes ont 4 ailes. Néanmoins, celles des termites sont de taille égale, alors que les fourmis volantes en ont deux grandes et deux petites. Par ailleurs, on retrouve les principales différences entre les deux espèces : les parties du corps des fourmis sont de largeurs inégales alors que celles des fourmis sont d’une largeur assez constante ; les antennes des termites sont droites alors que celles des fourmis sont coudées.